Flash info: règles d’absences et d’indemnités maladie pour les salariés durant l’épidémie de Coronavirus

27 Mar. 2020

Avec les chamboulements règlementaires provoqués par le Coronavirus et les obligations de confinement, où en sommes-nous des règles d’absences et d’indemnités maladie pour les salariés ?

 

Voici un résumé des dispositions en vigueur :

Arrêts maladie CORONAVIRUS de type préventif : « garde d’enfants », « mesure d’isolement, d’éviction ou de maintien à domicile », « personnes à risques » (Affections Longues Durée, maternité à partir du 3ème mois de grossesse) :

Déclaration : faite par l’employeur (garde d’enfants), les médecins de la CPAM ou de l’ARS (mesures d’isolement) ou le salarié (si salarié à risques)

Carence Sécurité Sociale : néant

Complément employeur obligatoire : a minima celui du code du travail (90%) mais sans le délai de carence (7 jours)

Pour les arrêts à compter du 25/03/20 : suppression de l’ancienneté requise (1 an)

 

Arrêts maladie et accidents (hors Coronavirus ou malades du Coronavirus) :

Déclaration : arrêt maladie classique du médecin traitant ou de l’hôpital (donc secret médical, l’employeur ne peut pas savoir s’il s’agit du Coronavirus ou non)

Pour les arrêts à compter du 24/03/20 : carence Sécurité Sociale à néant

Pour les arrêts à compter du 25/03/20 : complément employeur obligatoire, le plus favorable entre les dispositions conventionnelles (ou usages) et le du code du travail (90%) sans condition d’ancienneté mais avec le délai de carence (7 jours)

 

Attention :

Dans tous les cas, une attestation de salaire doit être faite.

Toutes ces mesures dérogatoires sont valables jusqu’au 31/08/20

La règlementation évoluant très rapidement en ce moment, ces informations sont sujettes à changement.(Mise à Jour le 8 avril 2020)

Nos autres articles

Flash info: Forfait mobilité 2020

«  Le forfait mobilité durable a été mis en place par la Loi d’orientation des mobilités votée le 24 décembre 2019 et est entrée en vigueur le 1er janvier 2020.   Avec cette loi, le forfait est déterminé par l’article L 3261-3-1 du Code du travail : « L'employeur...

Prélèvement à la source en Europe : le casse-tête français

Depuis l’application du prélèvement à la source au 1er janvier 2019, la France a rejoint les pays européens. En Europe la quasi-totalité des Etats ont adopté cette mesure depuis des années comme l’Allemagne qui l’a appliquée en 1926. Les critiques les plus récurrentes...

Le management de l’embauche

DE L’APPRENTISSAGE… Jadis, quand un nouveau salarié intégrait une entreprise il était supposé ne rien savoir ou presque. L’entreprise assurait dès l’embauche, une prise en charge complète de la prise de poste avec une transmission cadrée du métier et des valeurs de...

Droit social : des acomptes

Les salariés qui le demandent ont-ils droit à un acompte sur salaire ? Il faut tout d’abord distinguer l’acompte de l’avance sur salaire. Contrairement à l’avance qui s’assimile à un prêt, le salarié n’ayant pas encore accompli le travail permettant de générer une...